Vous avez des questions …

Des questions ?

Vous vous posez surement beaucoup de questions sur le projet de votre maison connectée.

Que ce soit d'ordre financier, conceptuelle ou technique, vous trouverez ici toutes les réponses.
Vous avez d'autres questions, nous vous invitons à nous contacter, nous vous répondrons très rapidement.
1C’est cher ?
C’est faux, les solutions se démocratisent (grandes surfaces, magasins spécialisés, Internet) et les modèles économiques évoluent (abonnement d’une dizaine d’euros par mois chez certains opérateurs), subvention du matériel...

Il est maintenant possible d’installer de la domotique sans gros travaux (radio, courant porteur) et les solutions filaires sont de plus en plus abordables.

De plus, une partie de l’investissement est déjà fait puisque nous avons tous déjà les interfaces de pilotage et de supervision (smartphone / tablette / TV...).

Bien entendu, il existe encore des solutions haut de gamme et des budgets très élevés pour des solutions domotiques / audiovisuelles professionnelles extrêmement complètes.
2On doit tout changer aux bout de quelques années ?
C’est faux, la majorité des solutions sont pérennes mais le choix des marques et des protocoles doit être fait avec l’aide d’un professionnel...

Attention aux fabricants qui ne font pas de compatibilité ascendante et aux mises à jour anarchiques.

Il faut distinguer l’infrastructure domotique (câblage, réseaux, modules tableaux...) qui doit être pérenne et les équipements qui peuvent évoluer plus rapidement (box, smartphone, TV...).
3La domotique doit être associée à un service ?
C’est vrai, à part pour les bricoleurs ou les geeks avertis. Que ce soit en amont pour le conseil, l’étude et la conception mais aussi lors de la mise en œuvre (installation, programmation, mise au point) et tout au long de la durée de vie d’une installation (évolutions, changement de modes de vie ou d’habitudes, maintenance, mises à jour ...).

On peut espérer que la domotique deviendra « plug and play » comme l’informatique mais on en est encore loin sauf pour des installations basiques.
4Suis-je obligé de financer toutes les fonctionnalités dès l'installation initiale?
Non, la plupart des systèmes aujourd'hui permettent une évolution de l'installation par l'ajout de composants fonctionnels (capteurs, actionneurs, modules, écrans de commandes, ....).

Vous n'êtes donc pas obligé de financer toutes les fonctionnalités dès l'installation initiale, mais faites en la réservation dès l'étude de votre projet.
1Possible en rénovation ?
Oui, il existe de nombreuses solutions domotiques pour la rénovation et l’amélioration de l’habitat basées sur du sans ­fil ou du courant porteur (utilisation du réseau électrique existant).

Ces produits peuvent être installés sans gros travaux de câblage mais nécessite quand même l’intervention de professionnels (intervention sur le réseau 230V et le tableau électriques, sur une chaudière, un volet roulant...).

Attention, les solutions radio ne sont pas miraculeuses. Elles restent soumises à la portée radio des produits et seront toujours moins fiables que les solutions filaires.
2C’est gadget ?
C’est faux, les fournisseurs ont fait énormément de progrès d’ergonomie grâce notamment aux interfaces simplifiées sur smartphone / tablette.
Il devient même envisageable pour les utilisateurs les plus motivés de modifier eux même le contenu des scénarios de vie par exemple.
La tendance est bien entendu à la simplification et même à une certaine autonomie des solutions domotiques : elles observent nos habitudes et en déduisent des comportements types pour anticiper et devancer nos besoins.

C’est faux en général. Chacun peut utiliser la domotique selon ses propres motivations.

Par exemple, la domotique au service des seniors ou des personnes handicapées est aux antipodes du gadget puisque elle permet de rester à domicile plus longtemps dans de meilleurs conditions, même si elle ne remplace évidemment pas la présence humaine.

Idem pour la domotique au service des économies d’énergie.

La plupart des objets connectés peuvent effectivement apparaître comme des gadgets mais on peut en tirer énormément de bénéfices si on le souhaite.

A chacun sa domotique !
3Cela consiste à centraliser les volets roulants et à piloter le chauffage à distance ?
Pas seulement, c’est l’image historique de la domotique (1.0) mais les choses ont énormément évoluées ces dernières années grâce à la généralisation du numérique (2.0).

Elle peut contribuer à l'amélioration du confort (scénarios de vie combinant éclairages, motorisations, chauffage...), de sécurité, d’économies d’énergie, de maintien à domicile, de loisirs numériques (diffusion sonore, Home cinéma, distribution vidéo, couverture WiFi) ou de pilotage en local ou à distance de votre installation sur smartphone et tablette.
4C’est compliqué à utiliser ?
C’est faux, les fournisseurs ont fait énormément de progrès d’ergonomie grâce notamment aux interfaces simplifiées sur smartphone / tablette.

Il devient même envisageable pour les utilisateurs les plus motivés de modifier eux même le contenu des scénarios de vie par exemple.

La tendance est bien entendu à la simplification et même à une certaine autonomie des solutions domotiques : elles observent nos habitudes et en déduisent des comportements types pour anticiper et devancer nos besoins.
5C’est un travail d’électricien ?
C’est faux, la domotique concerne presque tous les artisans du second œuvre (menuisier pour les volets roulants, chauffagistes, couvreur pour les fenêtres de toit, alarmiste, antenniste...).

L’électricien est évidemment bien placé, notamment pour les installations filaires mais l’idéal est de faire appel à un intégrateur en domotique pour garantir une convergence de tous les équipements liés à l’énergie, à l’audiovisuel, à l’informatique...
1Se pirate facilement ?
C’est faux si elle est installée dans les règles de l’art.

Il faut faire preuve de bon sens (réseau WiFi sécurisé, mots de passe sécurisés et régulièrement mis à jour, logiciels mis à jour...) et faire appel si besoin à des professionnels qui garantiront une parfaite sécurité du système.

Attention aux solutions 100% cloud avec hébergement des données personnelles sur Internet.
2Se déprogramme en cas de coupure d’électricité ?
C’est faux si on s’appuie sur des solutions professionnelles.

Un bon système domotique doit disposer d’une certaine autonomie (batterie dans le cas de solutions de sécurité, onduleur pour l’informatique et le contrôle d’accès...) et dans tous les cas retrouver son état initial après redémarrage.

Le bon sens conseille de garder au moins un accès débrayable, mixte ou mécanique (pas tous les accès sur volets roulants par exemple).
3Filaire ou Radio ?
4Je suis perdu dans la foret des technologies Radio, laquelle choisir ?
5J'ai déjà une installation domotique, comment puis-je la faire évoluer ?